PAILLASSON SOMNAMBULE

Se jouer des images et jouer avec les mots

Florinda Daniel

12.05
/ 30.08.21

Ce projet est né du partenariat entre le Frac et la Muse, Centre Hospitalier Georges Daumézon à Bouguenais, démarré à l’été 2019. Un coffret de jeux d’artistes a été prêté au sein de l’établissement, puis, le désir d’un projet d’intervention d’un.e artiste au sein du service s’est dessiné.

Après consultation des personnels et des adolescentes, patientes au sein de la Muse, le choix s’est porté sur Florinda Daniel. Sa pratique de l’image, de la peinture et son rapport au récit ont séduit les participantes.s au projet. L’artiste, accompagnée par les médiatrices du Frac, intervient auprès d’un groupe de 5 jeunes patientes, pour une durée de 7 séances.

« L’atelier s’appuie sur l’usage des photographies et des mots, pour les transformer par des moyens graphiques et plastiques vers la fabrication d’une image poétique. A partir de cette nouvelle image, une peinture de plus grand format est ensuite réalisée. Chacun.e est invité.e à chercher 5 images qui (par exemple) la fascinent, qui la touchent ou qui la dérangent ainsi qu’une phrase qui lui plaît.
Le fil conducteur de cette expérience artistique est un jeu d’analogies, entre les mots et les images, les idées suggérées par les mots, les consonances et les résonances, pour faire surgir de la spontanéité, de la cocasserie et de la poésie dans l’action de peindre. »

Florinda Daniel

La création est très régulièrement utilisée comme outil de médiation thérapeutique par le personnel soignant au sein de la MUSE. Le souhait d’accueillir un.e artiste dans les lieux est l’occasion de concrétiser l’ouverture à la création artistique par la rencontre avec une personne extérieure qui puisse partager son expérience, ses idées et sa pratique. Cette rencontre humaine singulière est propice à créer une aventure unique pour les patient.es.s, loin de leurs préoccupations de santé. Au-delà de la découverte de l’art contemporain, de la création, de l’observation, de la technique,… l’idée d’échange est centrale car elle permet l’ouverture à l’Autre et d’interroger le regard sur soi, son quotidien et le monde qui nous entoure. La question de l’identité est essentielle dans la construction personnelle et sociale des jeunes adolescent.es. Comme un fil conducteur de l’atelier, cette question permettra d’encourager et de guider le patient dans sa liberté créatrice, sensorielle et émotionnelle, pour être acteur et mener un projet commun à terme.

Le mercredi 25 août au matin, une restitution en présence des participantes, de l’artiste Florinda Daniel, du personnel hospitalier et des familles s’est déroulée sur le site du Frac à Nantes. Les productions ont été accrochées sur le mobilier Fichtre et une édition de cartes postales imaginée par l’artiste a été distribuée pour l’occasion.

Ce projet reçoit le soutien de la DRAC, de l’ARS (dispositif Culture/Santé), de la fondation SODEBO.