2 artistes, 2 femmes, 2 générations

œuvres de la collection du Frac des Pays de la Loire

Lili Dujourie, Lili Reynaud-Dewar

2022
Dates à venir

Présentation de deux vidéos en préfiguration de l’exposition Women at work. Under construction prévue pour janvier 2022.

Entre 1970 et 1980, l’artiste Lili Dujourie fait usage de la vidéo comme médium. Elle expérimente diverses modalités d’enregistrement direct, sans coupes, de scènes où elle s’expose longuement dans des cadrages simples. Si la présence de ce corps en lent mouvement renvoie à certaines pratiques chorégraphiques ou performatives, c’est davantage d’une tradition d’un cinéma de la captation en temps réel dont relève l’ensemble. Telle une vidéo surveillance dans l’atelier d’un peintre, les corps se cristallisent de manière fugace en compositions picturales romantiques, voire en certaines icônes de la modernité.

Lili Reynaud-Dewar s’attache à la notion d’identité culturelle. Elle crée des liens étroits entre sa position d’artiste et celle de figures mythiques, tissant avec elles des relations sur les plans formels, fictionnels et symboliques. La vidéo What a pity you’re an architect, Monsieur. You’d make a sensational partner (After Josephine Baker), amorce une forme qui deviendra récurrente dans son travail, celle de la performance dansée filmée. Elle y apparaît seule, nue et peinte en noir, entourée d’objets. Elle évolue dans l’espace de son atelier en réinterprétant et imitant les gestes de Joséphine Baker, femme noire iconique et engagée du début du XXe siècle.